Politique

Après sa tentative ratée en 2015 : Amadé Moussa élu maire de Zè

Seul le courage et la persévérance payent. C’est la preuve pour ce combattant de vieilles dates acquis pour les actions du chef de l’Etat. Ambitieux, stratège et réformateur, Amandé Moussa a toujours oeuvré pour le dévelopement de sa commune. Tentant déjà de gagner la confiance des conseillers en 2015 pour prendre la gestion de la Mairie de Zè, cet opérateur économique n’a pu atteindre son but. Confiant et toujours apte pour ses actions en direction de cette commune, le résultat est maintenant là.

En effet, née le 29 mars 1959, Amadé Moussa est un opérateur économique très influent de la commune de Zè. Devenu très vite acteur politique, il est connu pour avoir été candidat plusieurs fois aux élections législatives et communales. Déjà en 2015, il fut élu conseiller communal sur la liste de la l’AND. Présenti pour être le maire de sa commune, il fera les frais de la déchirure qui a frappé le parti dirigé en ce temps par l’Honorable Valentin Aditi Houdé. Les jeux politiques ont conduit les conseillers municipaux à l’écarter par un vote massif pour le maire de Zè sortant Dangbénon. Ce fut le début de la fragilisation de l’AND repartie sous deux ailes. Un dirigé par le Ministre Barnabé Dassigli et un autre dirigé par Valentin Aditi Houdé. À partir de cet instant Amadé Moussa formera aux côté de l’honorable Justin Agbodjèté, du Ministre Barnabé Dassigli et de l’hleonorable Jacques Yempabou, le cercle des nouvaux dirigeants de cette AND qui apportera son soutien en 2016 au candidat Patrice Talon depuis le 1er tour des élections présidentielles.

Après la réforme du système partisan, l’AND fait son adhésion à l’Union progressiste. Amadé Moussa devenait ainsi membre fondateur de l’UP. Il ne baissera pas les bras face aux multiples difficultés. Pendant les élections législatives, il a ardemment travaillé pour donner à l’Union progressiste 3 députés sur les 4 que compte la 6e circonscription électorale. Positionné tête de liste pour les élections municipales et communales dans l’arrondisment de Dodji-Bata dont il est natif, Amadé Moussa va mener depuis son village Gbèto une campagne au delà de son arrondissement et l’UP s’en sort avec la majorité absolue des conseillers.

Élu depuis ce 29 mai 2020 maire de la commune de Zè, sa consécration vient courronner un parcours politique atipique fait de haut et de bas. Mais avec endurance, il a su s’en sortir avec brio. Et son soutient ferme au président Patrice Talon a toujours été un élément déterminant dans ce parcours.

Giscard AMOUSSOU

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité