la UneSport

Bénin : La phase finale du championnat national de Taekwondo lancée

Après une premier report, la phase finale du championnat national de taekwondo se tient finalement, jeudi 23 décembre, au Hall des arts de Cotonou. Elle est lancée par le président de la Fédération béninoise de taekwondo (FBETAE), Docteur Victorien Kougblénou en présence du public qui a fait un déplacement massif.

Pour le président de la Fédération béninoise de taekwondo, Victorien Kougblénou, les membres de son staff et tous les taekwondoïstes béninois, c’est le soulagement. Suspendu à 72 heures de sa tenue, il y a quelques mois à cause des restrictions gouvernementales face à la Covid-19, la phase finale du championnat national a finalement lieu. C’est donc sans exception que les meilleurs athlètes de cet art martial qualifiés à l’issue des phases départementales ont répondu présent à rendez-vous de ce jeudi 23 décembre.

En procédant au lancement officiel des confrontations, Victorien Kougblénou souligne que la tenue effective de cette phase finale du championnat signe la fin d’une année anxieuse pour le taekwondo. « C’est pourquoi nous trouvons cette occasion heureuse au-delà de tout et nous nous réjouissons de la tenue, quelques jours après la levée par le gouvernement de la suspension des activités culturelles et sportives. Le présent championnat vient à point nommé pour permettre aux différents acteurs, athlètes, coachs et arbitres de nous faire ressentir la portée de nos actions passées », indique-t-il.

Pour le premier responsable de la FBETAE, il y a une volonté commune de tous les acteurs du Taekwondo béninois de se perfectionner et d’être aguerris aux de cet art martial. C’est ce qui justifie, rappelle-t-il, la formation au cours de l’année des entraineurs des clubs et coachs par l’expert espagnol Jouan Ramos sur le taekwondo olympique et ses spécificités. Il n’oublie pas non plus le recyclage par l’expert international Me Engelbert Agboton des arbitres béninois de la discipline, dont il dit espérer « …une prestation qui augure d’excellente perspectives pour le taekwondo béninois ».

« …le taekwondo béninois est condamné à reprendre la place qui est la sienne car il appartient aux générations actuelles de rappeler que jadis, notre sport a été le premier ayant participé aux jeux olympiques par voie de qualification. Vous comprenez alors ma détermination, note combat de remettre les choses à leur place si hier, nous avons pu c’est que nous devons renouer avec le succès et l’excellence », finit Victorien Kougblénou.

Une fois la phase de lancement achevée, le public qui s’est massivement déplacé a eu droit à de beaux combats dignes des grandes compétitions de taekwondo. Toute chose qui augure, comme l’espère le président de la FBETAE, d’un lendemain meilleur pour cette discipline au Bénin.

Ambroise AMETOWONA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité