Environnementla Une

Bénin/Pollution sonore : Les mises en garde du Ministre Sacca Lafia

Plus de laxisme dans la gestion des cas de pollution sonore dans nos villes. Le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique met en garde les auteurs au regard de la loi en vigueur.

A travers un communiqué n°008/MISP/DC/SGM/DAIC/SC/SA signé du 7 novembre, le ministre Sacca Lafia invite les promoteurs d’établissements qui émettent des pollutions sonores près des écoles ou centres sanitaires à cesser au risque tomber sous le coup de la réglementation sur l’environnement.

« Mon département ministériel ne cesse d’enregistrer des plaintes pour la pollution sonore qui donnent parfois lieu à des altercations entre les populations et les promoteurs d’activités de cultes religieux, buvettes, restaurants et autres », indique le communiqué.

Il rappelle par ailleurs « qu’aux termes des dispositions du décret 2001-294 du 8 août 2001 portant réglementation du bruit en République du Bénin, l’usage de tout appareil de communication par voie acoustique (sirène, haut-parleur, avertisseur sonore) nuisible à la quiétude des populations ainsi que l’installation de toutes sources aux abords des écoles, des formations sanitaires et des services administratifs sont formellement interdits ».

« J’en appelle au sens de responsabilité des promoteurs de ces établissements pour le respect de la loi et de la commodité du voisinage », poursuit le même communiqué qui avertit que les structures compétentes pour le contrôle sont instruites pour punir les auteurs des troubles conformément aux dispositions de la loi N°98-030 du 12 février 1999 portant loi-cadre sur l’environnement en République du Bénin.

JSK A.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité