la UneSociété

Emploi des jeunes dans le Couffo : Léon Koboudé esquisse des pistes de solutions

Le mouvement « Les jeunes pour le développement de Djakotomey » a organisé ce samedi 2 avril 2022 une conférence publique dans un hôtel de Djakotomey sur le thème  » Mobiliser les entreprises pour réduire le chômage des jeunes dans le Couffo ».

Pendant près de trois heures d’horloge, Léon Anjorin Koboudé, communicant et expert-formateur, a entretenu près d’une centaine de jeunes venus de toutes les contrées du Couffo sur l’épineuse question de l’emploi des jeunes. Son exposé sur le thème  » Mobiliser les entreprises pour réduire le chômage des jeunes dans le Couffo » a suscité un grand intérêt au niveau des participants, pour la plupart en situation de chômage ou de sous-emploi.

A l’entame de sa communication, il a peint une situation, peu reluisante, de l’emploi et du chômage des jeunes malgré les efforts du gouvernement ces cinq dernières années. Il a ensuite relevé dans son développement les écueils qui freinent l’insertion des jeunes. Il a enfin esquissé des pistes de solutions qui devraient permettre à la jeunesse du Couffo en quête d’emploi d’obtenir un gagne-pain. Car, selon, le conférencier,  » tout jeune a droit un emploi ».

Pour sortir la jeunesse du Couffo du chômage et du sous-emploi, Léon Anjorin Koboudé projette le lancement prochain d’une plateforme dédiée à la formation et à l’orientation des jeunes en quête d’emploi. A en croire l’orateur, cette initiative devrait ouvrir la voie à l’autonomisation des jeunes et mettre fin à la précarité de l’emploi au Bénin en général et dans le département du Couffo en particulier.

Léon Anjorin Koboudé n’a pas occulté d’aborder la récurrente question de l’adéquation entre la formation et l’emploi. Tout en reconnaissant l’existence d’une politique ambitieuse du gouvernement en la matière, il a soutenu que la création des lycées techniques est une aubaine pour les jeunes et la sphère de l’emploi au Bénin.

A la suite de l’exposé de l’expert-formateur Léon Anjorin Koboudé, les participants, visiblement enthousiastes et satisfaits, ont soulevé, pour certains, des inquiétudes tandis que d’autres ont enrichi les débats avec de séduisantes contributions. Dans un jeu de questions-réponses intéressantes, le conférencier a éclairé la lanterne des uns et des autres. Sur une note de satisfaction générale, il a réitéré son engagement citoyen à contribuer à la réduction du chômage des jeunes dans le Couffo.  » L’emploi est d’abord une question sociale « , a-t-il conclu.

R.H

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité