Politique

Présidentielle 2021 : Moele-Bénin dénonce l’appel à l’insurrection populaire de certains politiques

Le parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin) a était face à la presse, lundi 22 février. Au cours de la conférence, dont la déclaration préliminaire est lue par Edmond Ayindé, 7ème vice-président du Moele-Bénin, le parti a dénoncé les appels à l’insurrection populaire de certains groupes politiques. C’était en présence de Jacques Ayadji, président du parti et de Léontine Michaï, 1ère vice-présidente, et Noelie Paraiso, 2ème vice-présidente.

Le Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin) par le biais d’Edmond Ayindé, son 7ème vice-président s’est montré offusqué hier face à la presse. La cause de ce mécontentement réside dans les divers appels relatifs au boycott du scrutin prochain, malgré tout le travail consacré à sa préparation. « C’est dans ce contexte préélectoral où l’ensemble des Béninois et la communauté internationale œuvrent pour une élection paisible et apaisée que certains de nos concitoyens lancent des appels à peine voilés, à la violence et à l’insurrection populaire », révèle Edmond Ayindé porte-parole du parti pour la circonstance. « L’auteur de la lettre invite à la stupéfaction générale, le Haut commandement militaire à coopérer à une remise en cause de l’ordre constitutionnel établi », ajoute-il. Pour ce parti engagé aux côtés de l’actuel chef d’Etat, cet acte est un projet de déstabilisation du pays.

Pour pallier à ce problème, qui nuirait à l’unité nationale, Moele-Bénin recommande aux citoyens « la stricte observance des règles qui régissent la République ». Pour le porte-parole du parti, la culture de la paix et le maintien de notre vivre-ensemble devront rester le leitmotiv de chaque citoyen. Ce dernier invite par ailleurs les autorités compétentes à accomplir la mission qui est la leur dans le maintien de l’ordre public, dès que le besoin se fait sentir.

Moele-Bénin n’a pas manqué lors de son entretien avec les hommes des médias, de faire un clin d’œil aux organismes chargés d’organiser les élections, en l’occurrence la présidentielle prochaine. « Le parti Moele-Bénin et ses militants renouvellent leur soutien indéfectible aux institutions en charge de l’organisation des élections du 11 avril 2021 et les exhortent à poursuivre leurs missions dans la sérénité », conclut le parti.

À l’issue de la déclaration lue par le porte-parole, les responsables du parti ont répondu aux questions des hommes et femmes de la presse. Celles-ci ont, entre autres, porté sur les raisons du choix de Patrice Talon comme candidat, et pourquoi le parti n’a pas désigné un candidat en son sein.

Darie da SILVA

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité