la UnePolitique

Aklampa : « Nous n’avons jamais rejeté Jacques Ayadji et Moele-Bénin »

Sur invitation de Dada Sodjègbé Gandébagni, le président de Moele-Bénin Jacques Ayadji s’est rendu dans la localité d’Aklampa. Une invitation qui s’est soldée par une réunion de crise avec les différents notables religieux de la zone, suite à la polémique née après la déclaration d’adhésion de Dah Kanlinhènon Azondékon et plusieurs leaders de la localité au Parti Moele-Bénin.

Le président de Moele-Bénin, Jacques Ayadji, accompagné de plusieurs membres du parti des Collines s’est rendu dans l’arrondissement d’Aklampa. Un déplacement qui était prévu mais qui a été précipité par l’invitation du roi d’Aklampa, Dada Sodjègbé Gandébagni. « Je t’ai fait appel et en digne fils tu as répondu présent à mon invitation. Je te remercie pour ce pas que tu as posé et qui t’honore. Je t’ai invité pour qu’ensemble nous parlons de ce qui s’est passé il y a quelques jours. Nous avons appris que les populations d’Aklampa auraient rejeté les gens du parti Moele-Bénin », a introduit le roi de Aklampa, Dada Sodjègbé Gandébagni.

Pour l’autorité royale, cette polémique née au lendemain de la déclaration d’adhésion de Dah Kanlinhènon Azondékon et de plusieurs leaders politiques de la zone au parti Moele-Bénin ne saurait se justifier. « Il n’est pas dit que tous les habitants d’Aklampa sont militants de Moele-Bénin, mais il n’est pas possible qu’on dise ne pas vouloir du parti. Un enfant mahi ne peut pas être à la tête d’un parti et qu’on vienne me dire qu’il ne va pas mettre les pieds à Aklampa. Moi, je ne peux participer à cette mascarade », s’est insurgé Dada Sodjègbé Gandébagni.

« Nous n’avons jamais rejeté Moele-Bénin »

Invité par le roi à s’expliquer sur ce rejet qui leur est attribué par certains journalistes, les différents chefs de culte religieux ont à l’unanimité nié avoir participer à la polémique. Selon eux, ils ne reconnaissent pas ceux qui ont parlé en leur nom dans la presse au sujet de ce supposé rejet de Moele-Bénin. Pour Richard Amagbégnon, secrétaire général du collectif des cultes endogènes d’Aklampa, aucun culte religieux ne s’oppose à ce qu’un fils mahi vienne sur la terre d’Aklampa. « Mieux, je peux affirmer que les cultes religieux accueillent et acceptent Jacques Ayadji des deux mains », déclare-t-il.

Aklampa n'a pas rejeté Moele-Bénin et Jacques Ayadji

Hounon Kandéssou et bien d’autres chefs religieux traditionnels sont intervenus tour à tour pour rassurer le Président Jacques Ayadji et les militants de Moele-Bénin qu’ils sont toujours les bienvenus à Aklampa.

« Je n’y avais pas cru »

Réagissant à son tour, le président du Parti Moele-Bénin dit son soulagement d’entendre le démenti formel des différents chefs religieux d’Aklampa. Selon lui, il lui était inconcevable que des personnes envoyées par ses soins soient rejetées dans Aklampa. « C’est confus que j’ai pris la décision de venir à Aklampa confirmer le fait que j’ai envoyé des gens ici et qu’on aurait dit qu’on en veut pas », souligne-t-il. Et d’ajouter « Il a été dit que tout Aklampa a rejeté Jacques Ayadji et le parti Moele-Bénin. L’ayant appris, le président de la République m’a interpellé sur la question et je lui ai répondu que cela ne peut être vrai. »

Le roi d'Assanté dans Glazoué appelle le département des collines à la paix et l'union

Son déplacement, explique-t-il, est donc de venir s’enquérir si effectivement Aklampa a rejeté le fils qu’il est. « Mais il s’avère que je n’ai pas eu besoin de poser la question avant que vous ne démentiez », constate-t-il. Pour Jacques Ayadji, les auteurs et les instigateurs de cette mascarade sur les réseaux sociaux, qui sont et demeurent des frères, veulent semer la zizanie dans le département des Collines. « Nous, nous sommes pour l’unité et la paix. Je suis heureux de constater qu’unanimement vous avez rejeté cette image du département que ceux qui n’aiment pas les Collines ont voulu projeter au plan national et international », conclut-il.

La réunion s’est achevée sur l’appel de Dada Vognon Adidékon, roi d’Assanté, accompagné d’autres têtes couronnées des Collines, pour une union des filles et fils du départements des Collines.

Ambroise AMETOWONA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
Lire aussi : Bénin : Jacques AYADJI fait « Vigan » des palais royaux des Collines