Société

Journalisme d’investigation : Plusieurs journalistes outillés sur les bonnes pratiques

Les journalistes de Cotonou et environs ont échangé à la Maison des médias sur les bonnes pratiques en journalisme d’investigation le 13 mai 2022. C’est le fruit du partenariat entre le club de presse Café Média plus et le consortium Banouto.

« Partage de bonnes pratiques en journalisme d’investigation », c’est le thème qui a réuni les professionnels des médias à l’occasion du 350e numéro de Café Média plus. Avec l’appui de l’ambassade des Etats-Unis au Bénin, les organisateurs ont entretenu les journalistes autour de trois panels. L’intitulé du premier est « Comment réussir une bonne enquête journalistique ? ». Il a été animé par Eric Guédénon de Canal 3 Bénin, Falilatou Titi de Banouto et Josué Mèhouénou du journal La Nation.

Le deuxième panel de cet atelier a porté sur les « Sources de financement des enquêtes journalistiques : cas des organes de presse et des journalistes freelance ». Deux animateurs se sont chargés de décortiquer cette thématique : Olivier Ribouis du média en ligne Banouto et Flore Nobime, journaliste béninoise d’investigation en qualité de freelance.

Pour finir, Venance Tonongbé du journal La Météo et Hervé Kingbèwé de Banouto ont conduit le dernier panel. Son thème, « journalisme d’investigation collaboratif : des secrets de réussite ».

L’organisation de cet atelier s’inscrit dans un contexte précis selon Hervé Prudence Hessou, le coordonateur du press club Café Média plus. « Nous profitons d’un projet initié par Banouto au profit des médias pour partager cette expérience afin de nous enrichir sur plein de sujets. C’est nouveau, mais c’est pour l’enracinement de plus de professionnalisme dans notre métier » a-t-il rappelé.

Coordonateur du projet Banouto Investigation, Léonce Gamaï a insisté sur le but de cette initiative. « Le journalisme d’investigation est un des piliers du 4e pouvoir. C’est pour répondre à cette problématique que, depuis quatre ans, nous avons décidé de nous réunir pour lutter contre la manipulation des masses. Cet atelier a donc été initié afin de créer un cadre pour permettre de partager l’expérience. » Une initiative jugée utile par Christophe Helmkamp, le Directeur des affaires publiques de l’ambassade des Etats-Unis près le Bénin. Il est convaincu que « les médias libres jouent un rôle très important en démocratie ». Le conseiller technique aux médias du Ministère du numérique et de la digitalisation ira plus loin en soutenant que « le rôle du journaliste d’investigation est un rôle irremplaçable ».

Conscient de cela, Franck Kpochémé, Conseiller à la HAAC s’accordera avec les organisateurs et partenaires sur la nécessité de soutenir de telles initiatives. A ce titre, les confrères du septentrion sont ciblés pour bénéficier à leur tour d’un atelier sur le même thème très bientôt.

Notons qu’un autre atelier est prévu pour les professionnels des médias du septentrion à Parakou le vendredi prochain.

Herman AHOUANDE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité