la UneSport

L’AC MONZA : le promu aux grandes ambitions

L’AC Monza découvre la Série A pour la première fois ce samedi. Fondé en 1912, le destin de ce club italien a changé avec l’arrivée du duo Berlusconi-Galliani en 2018. Coup de projecteur sur ce promu qui rêve en grand !

Christophe Galtier, Alessandro Costacurta, Christian Abbiati, ou Patrice Evra ont tous évolué dans le club de Monza. Si la popularité de ces sportifs contraste aujourd’hui avec la méconnaissance de ce club, cette opposition risque de ne pas rester encore longtemps en l’état. C’est en tout cas le projet de Silvio Berlusconi, très connu du paysage footballistique. Tout commence en 2018 lorsque l’ancien propriétaire du Milan AC rachète le club évoluant alors en Série C (3e division italienne, ndlr). Le Cavaliere rappelle son ancien bras droit, Adriano Galliani (natif de la ville de Monza), avec qui il a fait les beaux jours du Grand Milan. Les deux hommes affichent tout de suite leurs ambitions. Sur le terrain, les résultats sont prometteurs. Le club termine à la 5e place de son groupe, un résultat insuffisant pour être promu à la fin de cette saison là.

La saison suivante, les Brianzoli sont champions de leur groupe et retrouvent la Série B. Le rêve d’accéder à l’élite du football italien semble désormais à portée de main. Pour le concrétiser, la direction du club décide de miser sur le mercato. Le choix est porté sur deux anciens joueurs du Milan : Kévin-Prince Boateng et Mario Balotelli. Le Ghanéen rejoint le club en septembre 2020. Il est suivi de l’international italien trois mois plus tard. Les résultats sont couronnés par une troisième place synonyme de barrage d’accès à la Série A. Le succès n’ira néanmoins pas au bout puisque le club est éliminé par Cittadella (3-2) sur les deux matches. La saison suivante apporte son lot de changement. Giovanni Stroppa, un autre ancien du Grand Milan, devient entraineur mais Balotelli et Boateng quittent le club. La saison 2021-2022 sera finalement la bonne. Le club lombard fini 4e et se qualifie à nouveau pour les barrages. Les joueurs de Stroppa écartent d’abord Brescia en demi-finale puis Pisa en finale des play-offs. Le rêve devient alors réalité !

Rêver encore et encore !

« On veut gagner le championnat et aller en Ligue des champions » affirmait Silvio Berlusconi suite à la montée de son club dans l’élite. Le duo Berlusconi-Galliani auteur de l’une des plus belles pages de l’histoire du Milan AC sait comment s’y prendre. Stroppa, confirmé à son poste d’entraineur, aura à sa disposition une équipe largement remaniée. L’état-major du club a décidé de s’activer sur le marché des transferts pour adapter le niveau de l’effectif à son projet sportif. Son mode opératoire, attirer des joueurs libres ou faire signer d’autres joueurs en prêt. La cible, ce sont des joueurs d’expérience et de jeunes espoirs, dont le profil répond au style de jeu de l’entraineur. Le club a pu ainsi constituer un groupe d’internationaux italiens avec comme figure de proue Matteo Pessina, vainqueur du dernier Euro avec l’Italie et venu en prêt de l’Atalanta. Autres joueurs enrôlés, Andrea Ranocchia, venu gratuitement de l’Inter Milan, Alessio Cragno, Stefano Sensi ou Andrea Petagna, prêtés respectivement par Cagliari, l’Inter Milan et le Napoli. Les mouvements des Biancorossi ne se sont pas limités à l’Italie. Le club a aussi enregistré l’arrivée de Pablo Marì ou de Marlon, venus en prêt d’Arsenal et du Shakhtar Donetsk. Des tauliers comme le Brésilien Marcelo, l’ancien Barcelonais Luis Suarez ou Mauro Icardi ont été approchés, avec l’attaquant du PSG toujours dans les radars du club lombard.

Au total 20 millions d’euro environ ont été dépensés par les Brianzoli à l’entame de leur première saison dans l’élite. Cette somme certes modique, dépasse de loin les dépenses cumulées des deux autres promus (1,5 million d’euro pour Lecce et 6 millions pour Cremonese). La différence illustre la volonté des propriétaires du club à rester sur la même dynamique. Silvio Berlusconi réussira-t-il son pari ? La saison commence en tout cas sur une bonne note. Les Blanc et rouge ont validé leur qualification pour les 1/16 de finale de la Coupe d’Italie en battant le club de Frosinone (3-2) le week-end dernier. Le premier test en championnat sera contre le Torino ce samedi, une sorte de cadeau pour les supporters qui verront leur équipe évoluer à domicile pour cette première sortie en Série A.

Herman AHOUANDE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité