EnvironnementSociété

Lutte contre les inondations : 7 communes du Bénin bénéficient de 130 milliards de la Banque mondiale

En marge des assemblées annuelles des institutions de Brettons Wood, tenues à Washington aux Etats-Unis, le Bénin et la Banque mondiale ont procédé, le samedi 15 octobre dernier, à la signature d’un accord de financement de 200 millions de dollars, soit environ 130 milliards de FCFA. Ce pactole devra servir à la mise en œuvre du projet BRIC (Building Resilient and Inclusive Cities). 

130 milliards FCFA, c’est le montant du financement accordé au Bénin par la Banque mondiale dans le cadre de la lutte contre les inondations et l’assainissement du cadre de vie. Selon une note du gouvernement béninois, le ministre d’Etat Romuald Wadagni, ministre de l’Economie et des Finances, a procédé le 15 octobre 2022 « à la signature avec la Banque Mondiale d’un accord de financement de 200 millions de dollars, soit environ 130 milliards de FCFA, pour la mise en œuvre du projet BRIC ». 

Selon la même note, le projet Building Resilient and Inclusive Cities(BRIC), qui s’intéresse à la construction de villes résilientes et inclusives, est une composante importante du Programme d’Action du Gouvernement (PAG 2021-2026). Il permettra principalement le renforcement des infrastructures d’assainissement et de lutte contre les inondations dans 7 communes du Bénin : Allada, Aplahoué, Dassa-Zoumè, Djougou, Kandi, Lokossa et Pobè. 

Le projet BRIC vient en complément du Projet d’Assainissement Pluvial des Villes Secondaires actuellement en cours de mise en œuvre dans les communes de Porto Novo, Abomey-Calavi, Bohicon, Abomey, Ouidah, Sèmè-Kpodji, Parakou et Natitingou. Pour le gouvernement béninois, « la signature de cet accord de financement vient renforcer » ses efforts qui visent « l’amélioration des conditions de vie de nos populations ». 

Pour rappel, la cérémonie de signature a connu la présence de M. Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’ouest et centrale, Mme Coralie Gevers, directrice des opérations pour le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Guinée et le Togo, et M. Atou Seck, représentant résident de la Banque au Bénin.

Manlonhan Wingnonsa

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité