Développement durablela UneSport

Marathon Eiffage de Dakar : Une belle réussite populaire pour une entreprise engagée

La Troisième édition du Marathon Eiffage de Dakar a eu lieu le week-end dernier dans la capitale sénégalaise. Une belle aventure sportive, culturelle et surtout humaine qui a réuni plus de 12.000 coureurs. Pour les organisateurs, c’est un pari gagné !

« Félicitation à tous ! Nous avons voulu que cet événement soit un rendez-vous populaire pour la jeunesse et toutes les générations. Objectif atteint ! ». Ces mots prononcés par Gérard Senac, président directeur général d’Eiffage Sénégal, à la fin du Marathon traduisent la satisfaction des organisateurs et des participants à cet événement sportif dont l’écho dépasse désormais les frontières sénégalaises. « C’est un honneur pour moi et mes compatriotes d’avoir participé à ce Marathon majeur », s’est réjoui, le gagnant des 42km, la course phare de l’événement, le Kenyan Geoffrey Birgen sur un temps de 2h 16 mn 46 secondes. Il est suivi de ses deux compatriotes, Kipsanai Douglas Chebi (2h 20 mn 39) et de Luke Kibet Cheruiyot (2h 23 mn 50 sec). Une belle performance qui a fait plaisir à la Guest- star, Paul Tergat, l’ancien spécialiste kenyan des courses de fond, plusieurs fois médaillé lors de Jeux Olympiques.

Dimanche 21 novembre, malgré la forte chaleur, des milliers de coureurs se s’enregistrent pour les trois distances : 10km, semi-marathon (21,097km) et marathon (42,195km). Des parcours qui permettent de découvrir des sites emblématiques de la capitale sénégalaise. Entre autres, il y a la Place du Souvenir, la Mosquée de la Divinité ou le Monument de la Renaissance. Les coureurs pouvaient également apercevoir l’Esplanade du Grand Théâtre et le Musée des Civilisations où est installé le village de la troisième édition du Marathon Eiffage de Dakar. « Nous soutenons cet événement parce qu’il participe au développement du sport populaire », a déclaré le ministre sénégalais des sports, Mactar Ba.

Eiffage, la culture du développement durable et de la RSE

Du haut de ses 95 ans, Eiffage Sénégal est une figure majeure du monde des entreprises au Sénégal. Dans ce pays, elle a signé plusieurs réalisations. De la réhabilitation du Port autonome de Dakar au Train Express Régional (TER), Eiffage a survécu à la crise des années 30 et à des évènements qui ont marqué l’histoire. Projets de construction, d’assainissement, mise en place d’infrastructures intelligentes, … , sont entre autres des domaines où elle s’est investie. Elle est désormais présente d’autres pays africains tels que la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, la Guinée, la Gambie, le Ghana, le Togo, le Bénin, le Djibouti, la Sierra Léone et Madagascar. Dans ces différents pays, elle met à disposition plusieurs compétences et savoir-faire comme la construction, le génie civil, l’énergie, les concessions, etc. Ce qui fait d’elle un acteur de croissance et du développement dans les pays africains. Une responsabilité bien comprise qui l’engage dans une voie de développement durable et de la RSE.

Marathon Eiffage de Dakar : Une belle réussite populaire pour une entreprise engagée

« L’Engagement citoyen est au cœur de la stratégie de développement d’Eiffage Sénégal. Partie intégrante de son ADN, et ce depuis plus de 95 ans d’implantation au Sénégal, l’Investissement Social et Communautaire a toujours accompagné la réalisation des différents chantiers et projets d’Eiffage Sénégal », rappelle Eiffage Sénégal. Et de préciser : « Dans nos souvenirs, les prémices de notre démarche « Responsabilité Sociale d’Entreprise » remontent, aux années 90, plus précisément dès 1989 où nous avons mis en œuvre des actions sociales, sociétales et environnementales bien avant que ne soient connus et formalisés les principes de la Responsabilité Sociétale d’Entreprise. »

Une approche en six piliers

L’approche du développement durable de Eiffage se décline à travers six piliers : la performance énergétique, la mobilité durable, la construction bas carbone, une agriculture urbaine, l’économie circulaire et une ville à haute qualité de vie.

Sur le chemin du développement durable, l’entreprise a fait des choix crédibles et responsables. « Depuis plus de 10 ans, avec nos clients, nos fournisseurs et nos partenaires, en tant qu’ensemblier de la ville et des infrastructures durables, nous sommes conscients des défis à relever pour adopter une croissance durable et mobilisons toutes les compétences pour contribuer à la transition écologique. Nous sommes ainsi engagés dans la réduction de notre empreinte carbone et dans la préservation du vivant dans nos métiers de travaux et de concessions. Cela passe par le déploiement d’axes stratégiques et de nouvelles opportunités, comme expérimenter le recyclage massif de béton en allégeant la pression sur les ressources minérales et en stockant du carbone », mentionne Eiffage dans ses documents officiels. Cette approche a un impact direct sur le présent et l’avenir de nos villes. À en croire Gérard Sénac, qui intervenait au dîner d’anniversaire des 95 ans de Eiffage, l’entreprise « veut devenir un acteur majeur dans le développement économique et notamment local. »

Léon Anjorin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité