EducationSociété

Université d’Abomey-Calavi : Aballo Xavier Atta, nouveau docteur en Sociologie et Anthropologie

Le département de sociologie et anthropologie d’Abomey-Calavi a un nouveau docteur. Après plusieurs années de recherche, Aballo Xavier Atta a soutenu, vendredi 12 novembre, sa thèse de doctorat. Un exercice qu’il réussit avec brio obtenant de fait le grade de docteur.

« Catégories dénominatives de la mort et les rites funéraires en milieu lokpa de Ouaké ». C’est le thème de la thèse de mémoire de doctorat présenté au jury par Aballo Xavier Atta. Un travail richement documenté qui vise à lever un coin de voile sur comment les lokpa appréhendent la mort. Dans son mémoire, l’impétrant rappelle que la mort d’une personne engendre chez les vivants une multitude de questions sur leur propre mort. Des incertitudes issues de l’incapacité à répondre à ce questionnement naissent peur et panique.

Les travaux du chercheur démontrent qu’il existe en milieu lokpa 54 catégories dénominatives de la mort et une pluralité de rites. Ces dernières visent à exorciser l’angoisse de la mort qui vient de la perte d’une personne proche. Selon le chercheur, les catégories dénominatives « sont reparties en mort de bon augure, celle d’un vieillard par exemple, et en mort de mauvais augure comme celle par noyade ». Quant aux rites funéraires, il y a les rites d’inhumation et les rites des cérémonies funéraires. « Ces rites ont diverses fonctions, comme la fonction de réjouissance, la fonction de jubilation, la fonction de communication, la fonction de thérapeutique, … », souligne Aballo Xavier Atta.

Mention très honorable

À l’issue de sa présentation, la présidente du jury, Madame Hèdible félicite l’impétrant pour la qualité de son travail. Elle ne manque pas de souligner les aspects qu’il n’a pas pris en compte. Le professeur Dodji Amouzouvi, directeur de thèse, salue à son tour la qualité scientifique de la présentation et la ténacité du candidat. Après délibération, le jury accepte le travail de recherche et attribue à Aballo Xavier Atta le grade de docteur, avec la mention très honorable.

Très heureux du résultat de sa soutenance, le nouveau docteur remercie son directeur de thèse qui lui a été d’un important secours. Selon lui, sa thèse met en lumière des pratiques culturelles et cultuelles du peuple lokpa. Ce qui ne manquera certainement pas de susciter des intérêts pour la culture lokpa en particulier et celle de Ouaké en général.

Ambroise AMETOWONA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité