BéninPolitique

Présidentielle 2021 : Polémique sur le taux de participation, la CENA veut une confrontation des chiffres

Véritable enjeu du scrutin présidentiel du 11 avril 2021, le taux de participation est définitivement au cœur d’une polémique au Bénin. Le taux de 50,17% rendu public par la Commission électorale nationale autonome (CENA) est en contradiction avec celui de la Plateforme électorale des OSC qui annonçait, lundi 12 avril, 26,47%. Le président de la CENA appelle à une confrontation des chiffres.

De la Plateforme électorale des OSC et de la CENA, quel organe a le véritable taux de participation ? Les deux institutions donnent en effet des taux de participation totalement différents. Dans une déclaration préliminaire, lundi 12 avril, la Plateforme électorale des OSC a annoncé un taux de participation de 26,47%. Un chiffre qu’elle dit avoir obtenu après compilation des données collectées par 1281 observateurs sur les 1470 déployés sur toute l’étendue du territoire national. Le creuset des OSC rassure qu’elle a tenu compte des électeurs qui n’ont pas pu effectuer le vote pour diverses raisons.

La proposition d’une confrontation

Selon les résultats provisoires proclamés par la Cena, mardi 13 avril, plus de la moitié des électeurs inscrits sur la liste électorale s’est rendue aux urnes le dimanche 11 avril. Plus précisément, l’institution annonce une participation de 50,17%. Affirmant son étonnement concernant le taux émis par la Plateforme électorale des OSC, le président de la Cena, Emmanuel Tiando se dit prêt pour une confrontation des chiffres. « Il circule sur les réseaux sociaux une estimation donnée par une plateforme des OSC et portant sur un taux de participation de 26%. Nous ignorons les bases de calcul de ce taux d’autant que cette estimation n’indique pas le nombre de votants et le nombre de suffrages valablement exprimés. Nous savons par ailleurs que cette plateforme ne dispose pas des résultats transmis par les Coordonnateurs d’arrondissement. Il serait souhaitable dans ces conditions que les chiffres dont nous disposons soient confrontés à ceux de la plateforme pour lever tout équivoque pouvant semer le doute dans les esprits », a indiqué Emmanuel Tiando.

Pour une transparence des résultats de l’élection présidentielle du 11 avril, il serait véritablement important que cette confrontation se tienne. Cela aura l’avantage, en effet, de situer les uns et les autres. Il faut rappeler que l’opposition n’a pas pu participer à cette élection et qu’elle a appelé les populations à la boycotter. Selon elle, le suivi du mot d’ordre a fait que les électeurs ne sont pas sortis accomplir leur devoir citoyen.

Franck-Marie AGOSSOU

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité