Politique

Apaisement de la tension politique : Une loi d’amnistie envisagée

Dans le cadre de la recherche de l’apaisement sociopolitique, une amnistie est envisagée pour les personnes ayant participé aux événements malheureux des mois d’avril, mai et juin dernier.

Lors d’une séance de travail ce jeudi 17 octobre, le président de la République et la conférence des présidents de l’Assemblée nationale ont passé en revue les recommandations du dialogue politique tenu les 10, 11 et 12 octobre dernier. Une occasion de faire le tour des mesures nécessaires à leur mise en œuvre diligente et de la contribution qui pourrait être celle du parlement.

Au nombre de ces mesures, une loi d’amnistie a été évoquée. « Il est apparu que la mise en œuvre de celles-ci appelle des mesures de nature législatives dont une loi d’amnistie s’agissant des événements des mois d’avril, mai et juin 2019 relatifs aux élections législatives », a précisé le communiqué final de la rencontre.

Le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, dans des propos rapportés par le site leportail.info, parle de 5 ou 6 lois à prendre dans le cadre de la mise en oeuvre des différentes recommandations.

Selon le même communiqué, un comité d’experts composé du facilitateur et des rapporteurs du dialogue politique ainsi que des représentants du chef de l’Etat et du parlement sera mis en place dans les prochains jours pour faire des propositions “techniques” dans ce cadre.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité